Location : selon CENTURY 21, le marché s’autorégule

Location : selon CENTURY 21, le marché s'autoréguleCENTURY 21 estime que les loyers ont progressé de seulement 0,6 % en 2013 dans son réseau (12,05 euros le mètre carré), en ligne avec le niveau de l’inflation (+0,7 %).

  • Le loyer des studios gérés par CENTURY 21 (qui représentent 25,4 % des nouvelles locations) a progressé de 0,6 % ;
  • Les deux pièces, qui représentent près de 40 % du marché, ont évolué de +0,8 % ;
  • Les trois pièces ont augmenté de 0,4 % soit une baisse relative à l’inflation de 0,3 % ;
  • La hausse du loyer des 4 pièces atteint +3,2 % ;
  • La hausse du loyer des maisons s’élève à 3,9 %.

À Paris, CENTURY 21mesure un prix moyen des loyers au mètre carré en retrait de 0,7 %, portant ainsi à -1,4 % la baisse nette relative à l’inflation (de 26,8 euros à 26,6 euros le mètre carré).

–> À noter que le réseau d’agences immobilières observe aussi ce phénomène de modération des loyers en Ile-de-France et dans les grandes villes comme Lyon et Marseille.
 

Employés et ouvriers, les nouveaux bailleurs

Globalement, CENTURY 21 souligne que le marché s’autorégule, les locations nouvelles présentant des loyers plus modérés tandis que sur les baux en cours, l’application de l’indice de référence des loyers IRL n’a pas encore été effectuée.

Dans le réseau CENTURY 21, les employés et ouvriers représentent désormais 18,5 % des nouveaux bailleurs. Les cadres supérieurs et les professions libérales se désintéressent de l’investissement locatif ancien ainsi que les commerçants et artisans. Pour la première fois depuis 2011, la part des employés et ouvriers parmi les investisseurs est supérieure à celle des cadres moyens.

 

Ces articles peuvent vous intéresser :

 

photo credit: styvshade via photopin cc