Changer ses fenêtres en 10 points

Changer ses fenêtres : 10 points essentielsRemplacer ses fenêtres représente un très gros investissement financier. Cependant, avec l’augmentation incessante du prix du gaz (+60 % de 2005 à 2011) et de l’électricité (+50 % d’ici 2020), sans oublier le fioul qui en 20 ans, est passé d’une trentaine de centimes d’euros le litre livré à 90 centimes d’euros environ, isoler correctement son habitation devient une priorité.

 

Voici donc en 10 points toutes les réponses à vos questions :

 

1. De gros travaux ?

Oui et non. En principe, lorsqu’il s’agit de rénovation, un encadrement neuf est simplement emboité dans l’ancien. Rapide, deux à trois heures par fenêtre, ce système n’abimera pas vos murs.

En revanche, si le dormant d’origine est trop abimé, il est nécessaire de le remplacer dans son intégralité. Cette solution est beaucoup plus longue et implique une modification du mur autour de la fenêtre.

 

2. Puis-je conserver l’ancien cadre ?

Oui et non. Même si cette solution est initialement la plus économique, il faut savoir qu’en optant pour ce choix, la surface vitrée sera diminuée (-10 % environ). Conséquences ? Moins de luminosité à l’intérieur et moins de chaleur gratuite en hiver… À voir donc…

 

3. Ma maison sera-t-elle moins aérée ?

Oui. Par définition, une fenêtre neuve est étanche à l’air. Votre habitation sera donc moins ventilée qu’avec vos anciennes fenêtres. Parlez-en avec l’artisan, il pourra soit, installer une fenêtre disposant d’entrées d’air, soit, vous conseiller pour aménager une ventilation adaptée.

 

4. PVC, alu ou bois ?

Tout est une question de prix et d’esthétique, le PVC étant la solution la plus économique et la plus isolante. Et depuis quelques années les fabricants de fenêtres en PVC font beaucoup d’efforts en matière de design en utilisant notamment la fibre de verre et en diversifiant les formes. L’aluminium est moins isolant, mais offre un large choix de châssis. Le bois quant à lui est une solution toujours plus esthétique et raffinée…

 

5. Changer ses fenêtres, combien ça coute ?

Tout dépend du matériau, des dimensions et des vitrages choisis. À noter que le sur-mesure sera toujours beaucoup plus cher que des châssis standards.

Pour des fenêtres courantes (h. 140 x l. 115 cm), comptez hors pose : 250 euros pour le PVC, 300 euros pour le bois et 400 euros pour l’aluminium.

N’oubliez pas la main d’oeuvre ! : Entre 150 et 300 euros la fenêtre.

 

6. Dois-je changer toutes me fenêtres en même temps ?

Non. Rien ne vous oblige à changer toutes vos fenêtres en même temps. Cependant, remplacez dans un premier temps les pièces les plus chauffées comme le séjour, le salon ou encore la salle de bains.

 

7. Et les volets, je dois les changer aussi ?

Absolument pas. Il est possible de garder ses vieux volets même si les changer en même temps que les fenêtres offrira une meilleure isolation.

 

8. Ai-je des garanties ?

Oui, le poseur est légalement obligé de vous fournir des garanties :

  • Terminer les travaux dans l’année.
  • Garantir le bon fonctionnement de la fenêtre durant les deux années qui suivent la pose.
  • La garantie décennale.

 

9. Il existe une multitude de labels, à qui puis-je me fier?

D’une part, il existe le marquage CE, obligatoire en Europe. Mais il existe également la norme NF, qui garantit qualité et sécurité. Concernant l’artisan, s’il détient une certification Qualibat, c’est mieux…

Pour la fenêtre, le label CSTBat cautionne la qualité de fabrication des menuiseries pendant 10 ans. Acotherm garantit l’isolation thermique et acoustique des vitres et menuiseries. Cekal propose une garantie décennale de l’étanchéité des doubles vitrages ainsi qu’un bon niveau de performance acoustique.

Enfin, A2P, label de sécurité, est reconnu par les compagnies d’assurances et assure la résistance des doubles ou triples vitrages renforcés selon 3 niveaux : R1, R2, R3.

 

10. Puis-je recevoir des aides de l’état, de la région, etc. ?

Oui et non. Le remplacement de fenêtres dans sa résidence principale n’offre plus le droit au crédit d’impôt… sauf si ce changement est accompagné d’autres travaux (au moins un) dont la liste est précisément définie. Plus d’infos sur le site du ministère de l’Égalité des territoires et du logement.

 

photo credit: StormPetrel1 via photo pin cc

Ce contenu a été publié dans Immobilier et identifié avec

Laisser un commentaire